Propulse 2025

RE_BIMAbe1065

ProPulse aura lieu du 27 au 31 janvier 2025, au centre culturel de Huy et dans différentes salles aux alentours.

L’appel à candidatures pour le IN est ouvert du 15 février au 3 juin 2024 inclus.

Les projets seront analysés par un comité musique dont la BIMA fait partie et un comité arts vivants.

Les résultats de la sélection seront communiqués au mois d’octobre.

Les candidatures seront transmises ponctuellement aux comités de sélection, il est donc conseillé de postuler le plus tôt possible pour favoriser les visionnements.

Pour poser sa candidature pour le IN, il faut :
Respecter les critères de sélection (voir lien ci-dessous) ;
Remplir le formulaire d’inscription ;
Envoyer un dossier de présentation, une fiche technique et soit une captation (arts vivants), soit 3 morceaux (musique) ;
Être disponible du 27 au 31 janvier 2025.

Je pose ma candidature pour le IN !


AMAZON FOR ARTISTS : Get your access

RE_BIMAbe1065

Dans le cadre des échanges entre IMPALA et Amazon Music, nous avons la possibilité de faciliter l’accès des membres à leurs données Amazon for Artists au cas où vous ne pourriez pas y accéder actuellement.

Pour cela, il vous suffit de remplir ce formulaire :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1Qejgxpu2eF-2Cti_jliftiTnyFgi1JkN/edit?usp=sharing&ouid=108889265612210897782&rtpof=true&sd=true

Amazon Music a indiqué quelques points à souligner :
a. Si un label a plus d’un partenaire de distribution, elle doit saisir chaque partenaire de distribution. Amazon utilisera le champ Business Entity pour les associer à une seule équipe de label.

b. Actuellement, Amazon ne peut prendre en charge que 50 noms par structure. Cela signifie que si un label utilise Believe pour la France uniquement et The Orchard pour le reste du monde, elle ne peut prendre en charge qu’un total de 50 noms de sous-labels pour les deux partenaires de distribution.

c. Le dernier point est de bien mentionner les noms de labels exacts qui ont été livrées par chaque partenaire de distribution au catalogue Amazon Music. Il s’agit de la combinaison de données nécessaire pour faire correspondre les sorties à la vue des labels managers d’Amazon. Par exactes, on entend les majuscules, la ponctuation, l’orthographe, etc.

 

Si vous êtes passé à côté, voici le guide des meilleures pratiques et conseils stratégique de marketing pour les labels indépendants. Deuxième guide stratégique dans le cadre du projet « Strategic Primers » mené conjointement par Impala et Music Ally avec le soutien de Merlin.

L’objectif du projet  est de fournir aux labels indépendants des informations complètes sur la manière de maximiser les opportunités de streaming pour leurs artistes et de s’assurer qu’ils bénéficient d’une bonne visibilité sur les plateformes de streaming.

Un premier abécédaire, publié au début de l’année et consacré à Spotify, est également disponible.

A télécharger ici. (accès réservés aux membres BIMA)
Pas encore d’accès, contactez remi(at)bima.be

DOWNLOAD THE STRATEGIC PRIMER

WIN Benefits - Reeperbahn + SXSW

RE_BIMAbe1065

As a WIN network partner, BIMA members have access to a range of benefits throughout the year. Here are the new details and discounts for upcoming events.

New! Reeperbahn 2024 (Hamburg, Germany)
Discounted conference ticket to attend Reeperbahn Festival 2024 from September 18-21, available for 319€ (incl. VAT and system fee) instead of the Spring rate of 379€ and regular price of 499€ for the full accreditation (conference + festival). Enter the code in the online ticket shop in the field « Do you have a promotion code? » and click on « Redeem ». After successful entry, select the « Conference Ticket Partner Discount » with the desired number of tickets.

  • See code and link in MyWIN Benefits

New price! SXSW (Austin, USA)

This discount can only be unlocked if you have at least 10 professionals interested from your membership and/or staff.

 

New badge prices:

  • Platinum Badges – $1890 each
  • Interactive badges – $1545 each
  • Film & TV Badges – $1395 each
  • Music Badges – $845 each

 

  • See code and instructions in MyWIN Benefits.

 

Access MyWIN to see current discounts and other benefits including Folk Alliance International Conference, FIM GDL or Primavera Pro.

Let us know if you need a new account or have trouble accessing it.

Interested? Just drop an email to info(at)bima.be.


L'AI Act est adoptée à l'unanimité par les 27 États membres de l'Union européenne

RE_BIMAbe1065

La Commission européenne a adopté le 2 février l’Acte sur l’Intelligence Artificielle. Une législation visant à régir l’utilisation de l’IA, suite au vote unanime des 27 États membres de l’UE.

Cette législation, élaborée pendant trois ans, offre un cadre étendu pour garantir que les systèmes d’IA mis sur le marché européen et utilisés dans l’UE sont sûrs et respectent les droits fondamentaux et les valeurs de l’UE. En ce qui concerne le droit d’auteur, les fournisseurs de modèles d’IA à usage général devront respecter la loi sur le droit d’auteur de l’UE et rendre public un résumé suffisamment détaillé sur le contenu utilisé pour former le modèle.

La proposition a été initialement votée par le Parlement en juin 2023, et une version de compromis a été acceptée lors des discussions en trilogue en décembre 2023 entre le Parlement européen, la Commission et le Conseil de l’Europe.

Cette législation a été saluée par les industries créatives, notamment l’industrie musicale, qui voit en elle un pas important pour protéger les créateurs dans l’environnement de l’IA. Des obligations de transparence et de respect du droit d’auteur sont prévues, et l’IA Act est considéré comme une avancée cruciale pour encadrer l’utilisation de l’IA tout en favorisant l’innovation.

Une large coalition de plus de deux cents organisations des secteurs créatifs et culturels européens a défendu l’adoption du texte. Elle comprend des auteurs de tous secteurs, musicaux, visuels, audiovisuels et littéraires ; des éditeurs de livres et de presse (journaux, magazines et publications spécialisées), des éditeurs musicaux, scientifiques et techniques ; des producteurs de musique enregistrée, de films et d’œuvres audiovisuelles ; des éditeurs de films et de contenus audiovisuels en ligne et hors ligne ; des distributeurs et des agences photographiques.


New Members BIMA

RE_BIMAbe1065

Nous sommes heureux d’accueillir quatre nouveaux membres en 2024.
Bienvenue à eux!

Envie d’en savoir plus sur nos membres, c’est par ici :
bima.be/members/

Ou rejoignez-nous ici :

bima.be/contact/


Belgian Music Week 2024 // BIMA GUIDE

RE_BIMAbe1065

La Semaine de la Musique Belge revient pour sa quatrième édition du lundi 22 au dimanche 28 janvier 2024.

La BIMA s’associe à l’évènement et vous propose de découvrir toute la diversité et la richesse des artistes produits par les labels indépendants belges à travers cette playlist inédite.

Mise à jour régulièrement par les labels eux-mêmes, abonnez-vous et laissez-vous guider pour ne rien rater des sorties indépendantes belges.


Les nouveaux modèles de répartitions du streaming

RE_BIMAbe1065

Suite de notre session d’information qui s’est tenu le 13 décembre dernier, retrouvez l’essentiel de la présentation d’Angel Labrusse (IMPALA ) ici :

IMPALA // BIMA Presentation Dec 2023

Voici également quelques liens utiles pour aller plus loin :
  • Rappel des communiqués et position suite aux annonces de Deezer (ici et ici)
  • La réponse à Spotify.
  • Un article qui explique le modèle « artist-centric ».
  • Un article qui explique le seuil imposé par Spotify.
  • Une sélection d’articles compilée par la BIMA sur le sujet ici.


WIN Benefits - ESNS STOMP Mixer + Music Ally Connect + FIM GDL + Primavera Pro

RE_BIMAbe1065

As a WIN network partner, BIMA members have access to a range of benefits throughout the year. Here are the new details and discounts for upcoming events.

STOMP Winter Mixer at ESNS (Groningen, Netherlands)
Join STOMP for its Winter Mixer during ESNS on Friday January 19 from 16.30 till 20.00 at De Bierkluis, located inside the restaurant Graansilo (Griffeweg 4, 9724 GG Groningen).

 

Music Ally Connect (London, UK)
Music Ally Connect is a new two-day annual international music business conference which will take place on Monday 22 and Tuesday 23 January in London.

Music Ally is offering WIN members a £100 discount to attend the conference.

 

FIM GDL (Guadalajara, Mexico)
The International Music Fair of Guadalajara is the most important music industry event in Mexico. It will take place from February 28 to March 2. A WIN delegation will be present this year with activities and networking opportunities.

FIM GDL is offering a 20% discount on delegate badges.

 

Primavera Pro (Barcelona, Spain)
Primavera Pro will take place from May 29 to June 2 and feature a selection of panels, showcases and networking sessions to expand contacts, knowledge and promote the transformation of the international music sector.

Primavera Pro is providing the following discounts:

  • Primavera Pro Basic – Reduced | 280 euros + fee
  • Primavera Pro Premium – Reduced | 485 euros + fee
  • Primavera Pro Conference Pass | Free

More win benefits here

Interested? Just drop an email to info(at)bima.be.


Les défis de la Présidence Belge au service des Indépendants

RE_BIMAbe1065

La modernisation du cadre de la propriété intellectuelle de l’Union européenne figure parmi les priorités de la Belgique, qui assure la présidence pour les six prochains mois.

Le programme entend entre autres « favoriser l’échange de bonnes pratiques entre les États membres en ce qui concerne la mise en œuvre de la directive sur le droit d’auteur dans le marché numérique commun (DSM). »

La BIMA et les labels indépendants européens par le biais d’IMPALA ont formulé trois souhaits pour la présidence belge.

Le premier, selon Helen Smith, présidente exécutive d’IMPALA, serait « de garantir une véritable politique industrielle commune pour la culture dans tous les domaines clés tels que les droits d’auteur, la concurrence, le numérique, l’action climatique, les programmes de soutien qui répondent aux spécificités de la musique et des autres industries culturelles, y compris le rôle clé des petites entreprises dans l’innovation, la diversité et la concurrence« .

Le deuxième point est la « résolution de l’affaire RAAP » en référence à la décision de la Cour européenne de justice de 2006. Voir notre article ici.

IMPALA plaide pour « une solution flexible avant l’été pour éviter que les artistes-interprètes et les labels européens ne perdent 125 millions d’euros par an de revenus d’exécution et de diffusion en Europe« . Accompagné d’une politique d’investissement et de rémunération ambitieuse au niveau européen et l’introduction de nouvelles mesures fiscales pour les PME culturelles à travers l’Europe.

Le troisième point est en faveur de redevances numériques équitables. IMPALA soutient les efforts de l’industrie « pour augmenter les revenus et payer des redevances numériques équitables aux artistes, tout en s’opposant à tout appel à l’introduction de nouveaux droits pour les artistes-interprètes de négocier avec les services pour une redevance parallèle (droits dits de « rémunération équitable »), ce qui, selon nous, est préjudiciable à la fois pour les artistes et les labels ».


Arrêt RAAP : les artistes et les labels demandent une solution urgente

RE_BIMAbe1065

Les principaux groupes d’artistes et de labels des principaux marchés européens de la musique se sont réunis  pour demander à l’Union européenne de trouver d’urgence une solution législative pour remédier aux conséquences d’une décision de justice qui risque de coûter des millions d’euros chaque année aux artistes et labels européens.

Dans l’affaire dite « RAAP », la Cour de justice de l’Union européenne a relevé une anomalie dans la directive relative aux droits des interprètes et des producteurs de musique lorsque leurs œuvres sont utilisées à la radio terrestre ou dans les cafés et les bars. Si cette erreur n’est pas corrigée, les États membres de l’UE ne pourront pas continuer à appliquer le principe de longue date de la réciprocité matérielle dans le paiement des redevances de radiodiffusion et d’exécution publique sur les enregistrements sonores provenant de pays tiers. Reconnu par les traités internationaux sur le droit d’auteur et fonctionnant comme règle par défaut dans le traité de l’OMPI sur les interprétations et exécutions et les phonogrammes, ce principe s’est avéré essentiel pour élever le niveau de protection du droit d’auteur dans le monde entier depuis des décennies.

Les États-Unis sont la seule économie musicale importante au monde qui ne dispose pas de ces pleins droits dans sa législation nationale. Si le principe de réciprocité matérielle n’est pas rétabli dans la législation de l’UE, les artistes-interprètes et les producteurs européens dans les pays de « réciprocité » pourraient voir les recettes provenant de cette source vitale de revenus diminuer jusqu’à 40 %, soit la part du répertoire américain dans certains de ces pays.

Avec l’appel d’aujourd’hui, les signataires demandent instamment à l’UE de proposer dès maintenant une solution flexible qui permettra aux États membres d’appliquer la réciprocité matérielle, sans pour autant les y obliger.

Helen Smith, présidente exécutive de l’IMPALA, a déclaré : « Il est de la responsabilité de l’UE d’empêcher les artistes et les producteurs européens de perdre des millions chaque année au profit des États-Unis, qui ont choisi de ne pas protéger ces droits. Une proposition est nécessaire pour rétablir la sécurité juridique, sauvegarder la diversité culturelle et la souveraineté européenne. Cela doit se faire d’une manière qui permette aux États membres d’appliquer la réciprocité tout en autorisant une clause de grand-parentage pour les pays qui ont un système différent. Imposer un système obligatoire est une réponse disproportionnée. Nous appelons l’UE à agir et à exercer une pression commerciale accrue sur les États-Unis pour qu’ils augmentent leur niveau de protection. Leur position coûte à l’économie mondiale de la musique des centaines de millions par an« .

Will Maas, président du Ntb/Kunstenbond (syndicat des musiciens néerlandais), a déclaré : « Aux Pays-Bas, premier pays à avoir cessé d’appliquer la réciprocité pour se conformer à la décision du RAAP, nous constatons une baisse claire et substantielle des revenus des artistes-interprètes et des producteurs néerlandais et d’autres pays européens. C’est ce qui attend les autres pays si rien n’est fait pour résoudre ce problème. Nous devons trouver une solution maintenant avant que l’impact sur les artistes, les producteurs et la diversité culturelle ne devienne encore plus important« .

L’artiste Matthijs van Duijvenbode a conclu : « Il est temps d’agir. Nous avons déjà trop attendu. La solution est claire. La Cour elle-même a déclaré que la législation peut rétablir le principe de réciprocité. Ce principe doit être rétabli de toute urgence par une législation ciblée confirmant la réciprocité et permettant également aux pays d’appliquer le traitement national ou d’autres systèmes. Des centaines de milliers d’artistes comptent sur l’UE pour faire ce qu’il faut, et le faire rapidement. »

Signataires :

Adami – Société française de gestion collective des droits des artistes-interprètes – Xavier Lardoux, directeur général
IMPALA – Association européenne des sociétés musicales indépendantes – Helen Smith, présidente exécutive
Musikerförbundet – Syndicat suédois des musiciens – Karin Inde, présidente
Ntb/Kunstenbond – Association des musiciens néerlandais – Will Maas, président Ntb
PlayRight – Société belge de gestion collective des droits voisins des artistes interprètes – Christophe Van Vaerenbergh, directeur général
SAMI – Organisation suédoise des intérêts des artistes et des musiciens – Stefan Lagrell, directeur général
SYMF – Syndicat suédois des musiciens professionnels – Gunnar Jönsson, président
UNISONO – Fédération allemande des musiciens – Gerald Mertens, directeur général